Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

10 randonnées coup de cœur dans le Queyras

A force de faire des randonnées pendant deux mois dans le Queyras, j’en suis venue à avoir mes préférées et je souhaitais les partager. Cela reste une sélection parmi tant d’autres mais c’est parmi celles que j’ai effectuées cet été. Certaines sont faciles mais pour la plupart il y a de la recherche d’itinéraire à faire. Cela donne une idée aussi de ce qu’une accompagnatrice en montagne peut apporter sur des randonnées : des itinéraires originaux et des explications nature en direct !

Certaines de ces randonnées sont accessibles en transport en commun et les horaires sont disponibles ici : https://www.queyras-montagne.com/navettes-transports.html

Carte des 10 randonnées

1 – Crête de la Tête de Jacquette jusqu’à la Pointe des Marcelettes

  • Difficulté : Moyenne, passages sur crêtes non balisés
  • Dénivelé : 1150 m
  • Distance : 10 km
  • Durée : 6 Heures pour bons marcheurs
  • Départ : Pont du Moulin, Le Raux – Saint Véran (05)
  • Variante : Rajouter le Pic de Cascavelier et redescendre par la crête de Curlet (presque pas de dénivelé en plus, juste de la longeur)
  • Mobilité douce : Bus arrêt Saint-Véran

Cette randonnée vous amène sur des crêtes faciles mais le sentier n’est pas balisé. L’itinéraire vaut le détour avec un panorama à 360 sur le Queyras, Italie, Suisse, et même le Mont Blanc par un beau jour !

Depuis le pont du Moulin, prendre le GR58 en direction du col des Estrongues. La montée est raide par endroits mais avec quelques replats pour reprendre son souffle. Depuis le col partir sur la crête sur votre gauche (sud-est) pour atteindre le premier sommet, la Tête de Jacquette (2757m). Ensuite on suit au mieux les crêtes, il faut faire juste attention pour arriver à la pointe des Marcelettes (2909m) où le passage est raide pour atteindre la croix. Prenez le temps de profiter de la merveilleuse vue sur les sommets mais aussi sur l’univers minéral du Pic Cascavelier avec des roches serpentines vertes foncées.  Il faut aller chercher la descente vers la crête qui est raide et un peu glissante. Ensuite, deux possibilités : remonter un peu pour aller au Pic, le traverser et finir sur la crête de Curlet avec une vue sur Saint-Véran depuis le haut ou descendre directement dans la combe jusqu’à retrouver un sentier balisé.

2- Tour de Furfande

  • Difficulté : Moyenne , très bien balisé
  • Dénivelé : 750 m
  • Distance : 15 km
  • Durée : 5 Heures pour bons marcheurs
  • Départ : Le Queyron, Villargaudin – Vallée d’Arvieux (05)
  • Variante : Rajouter le col de Furfande (150 de dénivelé en plus) ou partir depuis Arvieux (minimum 1000 de dénivelé en plus)
  • Meilleur moment pour le découvrir : Début Juillet
  • Mobilité douce : Pas possible

Le tour de Furfande est connu pour ces magnifiques alpages d’altitude avec presque 80 chalets d’alpages plus ou moins rénovés et même surnommé le paradis secret pour les habitants de la vallée d’Arvieux.

La randonnée commence par une longue traversée qui alterne entre petites montées et descentes dans les pierriers et le mélézin. Le tour peut se faire dans les deux sens, personnellement j’adore le faire en montant vers le refuge de Furfande pour avoir une vue plongeante sur les gorges du Guil et les alpages. Cette vue peut se mériter un peu plus en allant au col de Furfande (un peu gâché par la piste qui arrive en haut) mais le sentier qui amène ensuite aux granges est superbe depuis le col. On redescend vers les chalets de Furfande et les lacs s’ils ne sont pas déjà asséchés. A la fin il faudra remonter un peu pour rejoindre la traversée du début.

3 – Tour des 3 cols Lauzon, Néal, Cros

  • Difficulté : Moyenne avec une recherche d’itinéraire
  • Dénivelé : 1100 m
  • Distance : 15 km
  • Durée : 6 Heures pour bons marcheurs
  • Départ : Brunissard, Arvieux (05)
  • Variante : Depuis le lac du Lauzon, aller chercher le col de la Rousse par un sentier non balisé et raide qui fait basculer directement au dessus des chalets de Clapeyto. Cet itinéraire est plus engagé pour sa raideur et le presque hors sentier.
    Depuis le col du Lauzon, on peut monter au pic des Esparges Fines (120 de dénivelé en plus).
  • Meilleur moment pour le découvrir : Juin-Juillet, Août pour les marmottons, Automne pour espérer voir des chamois
  • Mobilité douce : Bus arrêt Brunissard

Ce tour commence en descendant depuis Brunissard en suivant le torrent pour éviter la route puis en récupérant le GR58. Vous pouvez couper pour aller directement à la cabane en évitant de redescendre au torrent. Ensuite il faut remonter dans les pierriers jusqu’ au lac Lauzon qui s’assèche vite dans la saison donc il vaut mieux le voir en juillet. Continuez jusqu’au col du Lauzon et Néal et on arrive sur un plateau d’altitude avec des nombreux lacs et une vue sur les Ecrins. Ensuite la marche est facile en suivant le sentier balisé jusqu’aux chalets de Clapeyto ou on peut se perdre un peu dans les alpages par des anciens sentiers. Ouvrez les yeux parce qu’il y a des marmottes de partout et les marmottons sont de sorties en août. Le but est de rejoindre le Collet (2200m) pour ensuite aller chercher le col du Cros. Il faut aller chercher la vue sur le bord de la crête et profiter des pins cembros. La redescente se fait d’abord dans un cirque minéral puis dans un mélézin pour enfin arriver dans le camping de l’Izoard, le traverser et on arrive sur Brunissard.

4 – Tour de la tête des Toilies pour un week-end

  • Difficulté : Facile sur 2 jours, Sportif sur un jour
  • Dénivelé : Jour 1 +1000 m/-350m Jour 2 +350m/-1000m
  • Distance : 12km/jour
  • Durée : 2 Jours ou 1 journée sportive
  • Où dormir : au col Longet en tente ou au Bivouac Enrico Olivero (6 places)
  • Départ : Saint-Véran (05)
  • Plusieurs variantes :
    • Depuis la chapelle de Clausis, aller jusqu’au col de Saint-Véran puis continuer jusqu’à une sente (2881m) pour aller au lac Blanchet supérieur puis inférieur et rejoindre le GR pour monter au col Blanchet (RECOMMANDE)
    • Monter à Rocca Bianca en plus
    • Depuis l’endroit de bivouac, possibilité de faire sans les gros sacs un tour vers le Lac du Loup (hors sentier) voir le Pic du Loup (RECOMMANDE)
  • Mobilité douce : Bus arrêt Saint Véran

Je recommande de faire ce tour sur 2 jours pour pouvoir profiter des alentours. En partant de Saint-Véran, vous commencez par une piste pour arriver à la chapelle de Clausis. Ensuite deux possibilités : soit aller chercher directement le col Blanchet en passant par le refuge de la Blanche soit aller chercher la variante numéro 1 pour le col de Saint Véran puis les lacs Blanchet et on remonte au col Blanchet. Depuis le col redescendre en direction du col Longet où on peut trouver son endroit de bivouac avec une vue sur les lacs et le massif de Chambeyron en Ubaye. Si la journée n’est pas assez remplie, i l y a la variante 3 à faire après ou le matin du jour 2 : depuis le col Longet, dépasser le lac du Longet, et prendre la direction Sud-SudEst,  il y a un balisage italien pour aller au lac du loup qui vaut vraiment le détour puis le Pic du Loup mais qui peut être encore enneigé début Juillet.

Le deuxième jour, le retour peut se faire par le même itinéraire ou par le col de la Noire avec un sentier un peu raide dans un univers minéral mais avec des couleurs incroyables. On retrouve le refuge de la Blanche puis la piste qui ramène à Saint-Véran.

5 – Crête de Crépaud

  • Difficulté : Moyenne avec la moitié de la randonnée hors sentier
  • Dénivelé : 870 m
  • Distance : 10 km
  • Durée : 5 Heures
  • Départ : Souliers (05)
  • Mobilité douce : Pas possible

Depuis Souliers, prendre le GR58 en direction du col du Péas. Peu après un croisement qui donne la direction du Rouet, continuer jusqu’à être sur une sorte de replat à 2340m. A ce moment là, partir hors sentier le mieux possible pour rejoindre la crête. Suivre le fil de la crête qui est facile et large. Faire attention où vous marchez car il y a un tapis d’edelweiss, des bérardies laineuses (plante endémique des Alpes du sud, rare), et des saules nains (âgés jusqu’à 100ans). Les chamois ne sont pas loin non plus. Depuis le sommet de cette crête à 2668m, on a une vue sur la crête de Rochebrune. Descendre dans le vallon jusqu’à rentrer dans une forêt de vieux et remarquables mélèzes. Un vieux balisage de traits jaunes est présent, le sentier est à peu près tracé (on peut voir des branches coupés et les traces du balisage). Finalement on débouche au dessus de la Bergerie de Souliers dans les champs. La redescente est facile en prenant une piste jusqu’à Souliers.

6 – Col Lacroix et Praroussin

  • Difficulté : Moyenne
  • Dénivelé : 970 m
  • Distance : 11 km
  • Durée : 5 Heures
  • Départ : L’Echalp, Ristolas (05)
  • Variante : Depuis le sommet de Praroussin, une descente est possible sur les crêtes de Praroussin  avant de retrouver le GRP Tour du Pain du sucre.
  • Meilleur moment pour le découvrir : Juillet
  • Mobilité douce : Bus arrêt Echalp et La Monta

Le col Lacroix est un chemin historique de passage entre le Queyras et l’Italie où il y a un ancien refuge Napoléon détruit par les habitants de Ristolas eux-mêmes pour qu’il ne soit pas occupé. Depuis l’échalp, prendre le GR et profiter de cette belle forêt préservée et laissée en libre évolution et donc riche en biodiversité Le col se rejoint assez facilement. Depuis le col, on peut faire un aller-retour en prenant une sente qui part vers le sud non balisé qui passe sous les crêtes puis rejoint le sommet de Praroussin. La vue là-haut est incroyable sur des crêtes verdoyantes, la plaine du Pô et le mont Viso en personne. Pour descendre il est possible d’emprunter le GR58 en direction de la Monta. Pour revenir à l’Echalp, on peut suivre la route, prendre le bus à la Monta ou encore prendre un sentier de l’autre côté du Guil.

7 – Le Pain de Sucre au lever du Soleil

  • Difficulté : Moyenne car le sentier est raide dans les pierriers et par endroit paumatoire
  • Dénivelé : 500 m
  • Distance : 4  km
  • Durée : 2 Heures de montée, 1 Heure de descente
  • Départ : Col Agnel (05)
  • Variantes :
    • départ possible depuis le parking point info en dessous du col Agnel
    • Possibilité de passer la journée vers les lacs Foréant et Egorgéou puis de revenir par le Col Vieux
    • Possibilité d’aller voir le lac d’Asti par la brèche de Ruine
  • Mobilité douce : Pas possible
  • Remarque : A faire par temps dégagé, possibilité de bivouaquer au pied ou même au sommet mais moins confortable.

Depuis le col Agnel, suivre une sente qui amène sur la crête pour aller au Pain du sucre plein Nord-Est. Ensuite le sentier se perd parmi quelques possibilités de sentier mais il faut globalement rester au centre en suivant au mieux le sentier. On arrive en dessous de la crête puis au sommet. Le lever de soleil est magnifique et la vue splendide avec les lacs en dessous, le Viso, le Pic d’Asti, le Mont Blanc, les Ecrins, les sommets Suisses à 4000m. En redescendant faire attention  à ne pas couper dans les pierriers pour ne pas abimer les milieux fragiles et ouvrir les yeux pour voir les bouquetins et les lagopèdes alpins

8 – Pic de Caramantran (3028m) et le Lac Blanchet  supérieur

  • Difficulté : Facile avec un passage de 50m aérien au passage du Pic
  • Dénivelé : 550 m
  • Distance : 10 km
  • Durée : 4 Heures
  • Départ : Parking Point Info du Col Agnel (05)
  • Meilleur moment pour le découvrir : fin août pour voir les plus belles linaigrettes au lac Blanchet
  • Mobilité douce : Pas possible

C’est une randonné accessible pour faire un sommet à plus de 3000m et voir un lac magnifique. Depuis le parking suivre le balisage pour arriver au col de Chamoussière puis au col prendre la sente plein sud pour aller au Pic de Caramantran. Arrivé à un collet, prendre plein Sud pour arriver au sommet via une sente un peu aérienne et il faut mettre les mains pour un passage de 2 secondes à la fin. Profitez du sommet puis descendre de l’autre côté en direction du col de Saint-Véran. Depuis le col, continuer sur 200m (avant que cela ne monte franchement) et à un cairn prendre une sente qui descend vers le lac Blanchet supérieur. L’endroit est parfait pour manger un pique-nique avec une vue imprenable sur la Tête des Toilies. Le retour peut se faire de différentes manières : descendre vers le lac blanchet inférieur puis le refuge de la Blanche pour remonter ensuite au col de Chamoussière ou remonter par le même sentier jusqu’au col de Saint-Véran puis prendre un sentier qui traverse en dessous du Pic de Caramantran ou en hors sentier par les alpages en visant le GR qui remonte au col de Chamoussière.

9 – Lac miroir et Lac des Rouites en boucle

  • Difficulté : Moyenne avec sentier raide au début, et passage hors sentier
  • Dénivelé : 750 m
  • Distance : 9 km
  • Durée : 5 Heures
  • Départ : Pied du Mélezet, Ceillac (05)
  • Variante : Faire un aller-retour mais la boucle est vraiment superbe
  • Meilleur moment pour le découvrir : Début Juillet ou fin Août pour éviter la pleine saison et la foule
  • Mobilité douce : Bus arrêt Ceillac, cela rallonge un peu la randonnée

La randonnée commence par une montée raide puis on arrive rapidement au Lac Miroir. S’arrêter à ce lac c’est rater le plus beau seulement moi celui des Rouites pour seulement 250m de dénivelé en plus. Il est possible de se baigner au lac des Rouites qui offre une vue dégagée sur tous les pics de la Font Sancte (plus hauts sommets du Queyras) et leurs névés. Pour faire une boucle, partir en hors sentier plein nord-ouest depuis le lac en suivant des sentes et on retrouve un sentier qui suit le long d’un torrent. Attention ce sentier est peu visible après les orages. En suivant ce sentier, on marche le long du ruisseau de la pisse jusqu’à retrouver le GR de la montée. Cette partie est magnifique avec une zone humide avec tous les teints de vert et des petites sources sur les côtés. C’est une de mes randonnées préférées. 

10 – Tour lac des Maïts, de l’étoile, les lacs de la madeleine et le lac des cordes

  • Difficulté : Moyenne avec un passage câblé à la descente
  • Dénivelé : 700 m
  • Distance : 11 km
  • Durée : 5 Heures
  • Départ : Les Fonts de Cervières (05)
  • Mobilité douce : Pas possible

Cette randonnée sort du Queyras en étant dans vallée de Cerveyrette mais c’est juste derrière et cela reste ma randonnée préférée de l’été à faire découvrir donc je ne pouvais pas ne pas la mettre !
Depuis le hameau des Fonts de Cervières, prendre le GR en direction du col de Péas, puis vers 2190 vers le col des Marsailles. La suite se fait en hors sentier plein Nord et il faut absolument se retourner pour regarder le pic de Rochebrune sous un nouvel angle. On arrive ensuite au dessus du lac de l’Etoile qui donne des superbes reflets par temps calme. On peut continuer la boucle jusqu’aux lacs de la Madeleine, puis le lac des cordes qui est immense. Pendant la descente, il y a un court passage avec des câbles. En bas il suffit de prendre la piste pour remonter tout doucement au hameau.

Rappel pour les baignades : les lacs d’altitude en été donnent l’envie de s’y baigner mais il faut proscrire l’usage de la crème solaire avant la baignade pour éviter de polluer les lacs !

N’hésitez pas à mettre en commentaire votre préférée !

Publicité

3 commentaires sur « 10 randonnées coup de cœur dans le Queyras »

  1. 👍🏼 Que du beau ! Merci 😊 Juste une précision et sans vouloir polémiquer la Font Sancte est à la lisière du Queyras mais officiellement à cheval sur le Val d’Escreins et L’Ubaye …Le pic de Rochebrune reste le plus haut sommet du Queyras avec ses 3320m d’altitude 😉 Sans rancune …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :